L’aéroport d’Abidjan assure 90 pour cent du trafic et réalise plus de 95 pour cent des recettes du secteur. Elle vise spécifiquement à : − faire le point des acquis, des insuffisances et des lacunes dans la réalisation des objectifs de développement durable ; Selon Eddy Simon, alors directeur général de l’Énergie au ministère des Mines et de l’Énergie : « Le système électrique national connaît en ce moment une diminution de sa capacité de production d’énergie électrique qui se traduit par des difficultés à satisfaire l’ensemble des besoins en électricité des populations »[43]. La Côte dIvoire sest fixé lobjectif ambitieux de compter parmi les pays ayant atteint lémergence à lhorizon 2020. Auto suffisante pour le manioc et l’igname, la Côte d’Ivoire reste cependant, un importateur net en céréales. Il dispose de trente-trois postes à quai sur environ six kilomètres de quai et peut accueillir soixante navires en opérations commerciales avec ces nombreux postes spécialisés, son terminal à conteneurs, et ses cinq portiques lourds à conteneurs. L’initiative privée est encouragée et supporté par des organisations spécialisées telles que la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire (CCI-CI), la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) et la Fédération ivoirienne des petites et moyennes entreprises (FIPME). Le budget général de fonctionnement de l’État connait alors une réduction de près de 55 % durant les trois années du programme tandis que le budget spécial d'investissement et d'équipement (BSIE) est réduit de 12 %. Au niveau régional, cette crise retarde le projet de l'Uemoa d'interconnexion électrique ouest-africain dont le fournisseur essentiel devait être la Côte d'Ivoire grâce à ses « grandes capacités de production ». « Côte d'Ivoire. Elle entend ainsi diversifier les partenaires, tout en continuant à s’appuyer sur son partenaire traditionnel, la France classé en 2016 au second rang des investissements étrangers en Côte d'Ivoire avec 16%[71]. Cette progression a ainsi permis à la Côte d'Ivoire de devenir le pays le plus riche de toute l'Afrique de l'Ouest, avec un PIB par habitant de 2 286 dollars fin 2019, devant deux pays particulièrement riches en richesses naturelles que sont le Nigeria (pétrole) et le Ghana (pétrole et or). Chez les Dioula et les Malinké, les esclaves sont redirigés vers les vastes domaines agricoles tandis que chez les Akans, ils servent à l'extraction de l'or et au portage. La Côte d'Ivoire fait figure de puissance économique sous régionale, contribuant à plus du tiers du PIB (estimé à 58,8 Mds USD en 2019 suite au rebasage) de l'UEMOA et 60% de ses exportations agricoles ; sa population est estimée à 25,6 millions d'habitants (soit 21% de la population totale de l’UEMOA) dont 4,5 millions d’étrangers. C’est le premier port thonier d’Afrique. Toutefois, un seul gisement, géré par la Société des mines d’Ity (SMI) est en exploitation industrielle. L’augmentation de l'endettement extérieur a alors été immédiate autant que la montée de l'inflation. Alors que les dettes africaines sont plus que jamais au centre du débat, la Côte d’Ivoire a levé un milliard d’euros d’eurobonds fin novembre. D’une superficie de 322 460 km², elle est limitée au sud par le golfe de Guinée sur une côte de 550 km, à l’ouest par la Guinée et le Libéria, au nord par le Burkina Faso et EVCI conduit les enquêtes et mesure l’impact des actions sur les conditions de vie des habitants. Parallèlement à la poste des distributeurs privés en croissance rapide proposent de nouvelles formules. Lexécution du PND 2012-2015 a permis à léconomie de renouer avec une croissance forte et pérenne (environ 9% sur les 4 dernières années après une année 2011 ayant été marquée par u… Prépondérante dans le secteur tertiaire, l'économie informelle avec ses divers petits métiers est réputée contribuer pour un cinquième au moins, à la création de la richesse nationale. Les inégalités restent très marquées, et se sont accentuées en 2002. P. Cachan, « Le cocotier; arbre d'avenir», Afrique-Documents, 54, 1960, pp. Le port autonome de San-Pédro, lui, dispose de cinq quais de 1 202 m de long, dont 155 m de quai sud et 581 m de quai ouest avec, à l’arrière, trois magasins-cales de 13 800 m2 qui lui permettent d’affirmer sa vocation industrielle[47]. M. Henri, « La Culture du cocotier en Côte d'Ivoire». Des banques spécialisées sont créées pour favoriser les investissements, soutenir l'agriculture ou l'acquisition de biens de consommation. « Le commerce extérieur de la Côte d'Ivoire». La septième édition du rapport sur la situation économique de la Côte d’Ivoire confirme une fois de plus la bonne performance du pays depuis la sortie de crise politique en 2011. (Etude effectuée à la Station IRHO de Port-Bouët), Cr.,tome 2, Abidjan, 5-12 avril 1968, pp. Avec le rebond de la croissance économique, la pauvreté en Côte d’Ivoire a légèrement reculé, passant de 51% de la population en 2011 à 46% en 2015, d'après les estimations. L’installation des colons sur le territoire ivoirien commence dès la fin des premières expéditions exploratoires menées par João de Santarém et Pedro Escobar au cours des années 1470-1471, les Hollandais à la fin du XVIe siècle, puis les Français et les Anglais au XVIIe siècle[8],[9]. : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article. À l'avènement de la guerre, nombre d'entre elles avaient ralenti leurs activités de crédits en raison de l'instabilité de la situation, mais elles les reprennent depuis 2008 en se réinstallant progressivement dans les zones qu'elles avaient abandonnées du fait de la crise. L'État ivoirien qui reste encore majoritaire dans 13 sociétés, conserve dans 11 autres une minorité de blocage et est actionnaire minoritaire dans 27 autres entreprises[67]. Le réseau du téléphone fixe qui compte en 1997, 115 214 lignes passe dès 2003, à 330 000 lignes, soit à peu près trois fois sa taille et, sur la même période le nombre total des abonnés de tous les réseaux, lui, est multiplié par douze[N 8]. En 2002, le taux de chômage représente 6,2 % de la population active, soit 402,274 chômeurs sur une population active de 6 502 115[76]. Une forte croissance est enregistrée et les changements structurels s’opèrent sans véritables déséquilibres internes ou externes[14]. Première puissance régionale d’Afrique de l'Ouest, la Côte d’Ivoire entend devenir un pays émergent en 2020. Depuis l'instauration du commerce triangulaire lors des premiers contacts avec les explorateurs européens, l'économie est dominée par l'exportation de produits dits de rente ; en particulier, le café et le cacao, dont la culture a été introduite au début du XXe siècle, ont fortement contribué au « boum ivoirien » des années 1960-1970 (la Côte d'Ivoire est toujours le premier producteur et exportateur mondial de cacao). L'agro-industrie devrait devenir rapidement le fer de lance des exportations autour d'une montée en gamme vers des produits transformés à plus forte valeur ajoutée à partir des productions de cacao, de café, des fruits tropicaux, de coton, d'hévéa et de l'huile de palme. L’UE-25 représente 42 % des approvisionnements de la Côte d’Ivoire. Parallèlement, les démographes tablent sur un taux de croissance de la population active également élevé. Elle oriente l'économie ivoirienne vers l'exportation de produits agricoles non-transformés et l’importation de produits européens manufacturés[10]. La monnaie du pays est le franc CFA, dont la parité avec l'euro est fixe (1 euro = 655,957 francs CFA). Construite pendant la période coloniale par la régie Abidjan-Niger (RAN), elle a permis le désenclavement de l'ex-Haute-Volta (Burkina Faso), du Niger et du Mali. Marie-France Jarret, François-Régis Maheu, Joseph Issa-Sayegh, Paul-Gérard Pougoué, Filiga Michel Sawadogo, François Anoukaha, Anne-Marie Assi-Esso, Jacqueline Lohoues-Oble, Pierre Meyer, Josette Nguebou-Toukam, Akouété Pedro Santos, Souleymane Sere (, https://www.populationdata.net/pays/cote-divoire/, Union économique et monétaire ouest-africaine, Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar, Aéroport international Félix-Houphouët-Boigny, Fonds de régulation et de contrôle café-cacao, Autorité de régulation du café et du cacao, Fonds de développement et de promotion des activités des producteurs de café et de cacao, Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest, Société africaine de plantations d'hévéas, Conférence interafricaine des marchés d'assurance, Traité relatif à l’harmonisation du droit des affaires en Afrique (OHADA), Relations entre la Côte d'Ivoire et la France, Relations entre la Côte d'Ivoire et le Maroc, Centre de promotion des investissements en Côte d'Ivoire, Marie-France Jarret, François-Régis Maheu, 2002, Perspectives économiques en Afrique 2008, voir Côte d’Ivoire, CERMF, Centre d'étude et de réflexion sur le monde francophone, 21 septembre 2020, Côte d’Ivoire : à la recherche du dernier diamant, Côte d'Ivoire, les diamants de la guerre des Forces nouvelles, Résolution 1643 (2005) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5327e séance, le 15 décembre 2005, Diamants de conflit et processus de paix en Côte d'Ivoire, Délestage: le gouvernement et la CIE expliquent la crise et appellent au calme, World economic forum : Coalition des entreprises de Côte d'Ivoire contre le VIH/SIDA (CECI), juillet 2006, page 3, Les Afriques : un pont entre la diaspora et les promoteurs immobiliers ivoiriens. Sa mise en œuvre est cependant minée par la détérioration des termes de l'échange concernant le café et le cacao ainsi que le développement de la corruption. le rétablissement de l'équilibre financier du secteur de l'électricité, l'augmentation de la puissance des moyens de production de 1 390. L'indice de pauvreté en Côte d'Ivoire (proportions de personnes en dessous du seuil de développement humain admis) atteint 40,3 % en 2004, mettant le pays au 92e rang de 108 pays en développement. En mars 2006, le pays compte 27 sociétés d'État dont 18 nouvelles parmi lesquelles d'anciens établissements publics transformés en sociétés dans un souci d'efficacité selon les déclarations officielles. Sa superficie est de 322462km² et Elle abrite plus de 20 million d'habitants.le développement économique de ce pays repose sur sa croissance économique depuis son accession à l'indépendance. Cinq opérateurs principaux se répartissent le marché local de l'Internet : Aviso, Globe Access, Comète, Afnet et Africa Online. Pour résoudre le problème de l'emploi des jeunes, plusieurs pistes sont explorées par les pouvoirs publics ivoiriens : la création d'emplois, ou l'exhortation à la création d'entreprise ; l'adaptation du système éducatif aux contraintes du marché de l’emploi, mais également la formation de formateurs capables d’assurer la relève du corps enseignant. Naturellement après la crise politico-militaire de ces dernières années, la Côte d'Ivoire est particulièrement touchée dans son industrie touristique perturbée par la scission qu'a connu le pays et par l'affaiblissement de son rôle de carrefour régional[45]. L'exportation des produits transformés est bien plus rentable et le pays devrait en priorité se tourner vers le marché local de sa sous-région économique. De 1960 à 1980, la Côte d’Ivoire a enregistré une croissance de 4,54% par an, contre 1,11% sur la période 1981-1993, 4,61% entre 1994 et 1998, et 1,14% sur la période 1999-2010. Elle possède aussi quelques ressources minières mais dont la production reste très mineure. En 2004 la production totale de la pêche en Côte d’Ivoire est évaluée à 54 397,811 tonnes de produits de pêche dont 19 379 pour la pêche industrielle et 35 018,811 pour la pêche artisanale, traditionnellement pratiquée par les populations vivant sur la côte maritime et autour des lagunes. Ce second programme vise la réduction du déficit budgétaire et l'augmentation des recettes publiques. Le taux de croissance moyen reste élevé (plus de 6,8 %) pendant les quinze premières années de l'indépendance du pays (1960-1975). Les stratégies mises en œuvre sont alors particulièrement adaptées aux contraintes extérieures et à l'environnement général. Nous allons faire de même dans le secteur de l’électricité en nous appuyant sur le secteur privé, afin de doubler notre capacité de production au cours de ces 5 prochaines années. Il en a découlé un accroissement de la masse monétaire de 12,1%. La politique de privatisation adoptée dans les années 1990 réduit alors la participation de l'État dans le secteur bancaire. Des contre-performances sont notées particulièrement au niveau fiscal et de la transparence en raison, explique la Banque mondiale, « de la chute des revenus, de l’augmentation des dépenses liées à la crise et des difficultés comptables ». Le président Alassane Ouattara est un économiste international reconnu. Si l'économie ivoirienne repose à titre principal sur le secteur agricole que favorise un climat chaud et humide, l'apport de l'industrie au PIB est évalué à 20 % et celui du secteur tertiaire à 50 %. Malgré tout, le gisement de Tortiya a constitué à son époque la principale ressource minière du pays[28]. Par ailleurs, le nord et le nord-ouest du pays sont plus pauvres (plus de 60 %) que le littoral et le sud-ouest (moins de 40 %)[82]. J. Tricard, « Les échanges entre la zones forestière de la Côte d'Ivoire et les savanes soudaniennes». Pierre Du Pray, « Commerce», dans la Côte d'Ivoire de A à Z, s.l., 1970, pp 30-32. Le pays doit importer pour satisfaire ses besoins du thon, des conserves, des maquereaux congelés et d’autres poissons, vivants ou fumés. La Côte d'Ivoire produit des graines de palme 1,564 million t., de la canne à sucre 1,430 million de t., des noix de kola 65 216 t., des noix de cajou 167 000 t., des mangues 120 902 t. mangues[53]. La solution de la dévaluation du franc CFA est alors inéluctable[14]. Elle est entièrement située en zone intertropicale (entre 4° et 10° de latitude nord). Enquête de Bouaké sur les migrations de Basse Côte d'Ivoire, Etudes des mouvements de marchandises à Bouaké (Résultats provisoires), novembre 1957-avril 1959. Après avoir été classée troisième producteur mondial de café pendant près de trente ans, la Côte d’Ivoire enregistre une baisse de production, passant de 250 000 tonnes en 1990 à 145 000 tonnes en 1994. Le renforcement des réseaux de type Asymetric Digital Subscriber Line (ADSL) a permis de doubler la capacité de connexion et d'assurer une meilleure couverture des villes de l'intérieur du pays[51]. Plus faible entre 1970 et 1975 (6,8 %), il reste néanmoins supérieur à celui des pays de l’Afrique noire et même des pays occidentaux, respectivement à 4 % et 6 % en moyenne sur la même période. 31 décembre 2017). La Côte d’Ivoire dispose de trois aéroports internationaux, situés à Abidjan, Yamoussoukro et Bouaké, quatorze aéroports régionaux dont les principaux sont ceux de Daloa, Korhogo, Man, Odienné et San-Pédro ainsi que de vingt-sept aérodromes. Cependant, à travers la société d’État Petroci (Société nationale d’opérations pétrolières de la Côte d’Ivoire), l’État ivoirien demeure propriétaire des gisements découverts et prend des participations au sein de divers groupes. En décembre 2006, 35 compagnies d'assurances (dont trois filiales de sociétés françaises) sont dénombrées en Côte d’Ivoire. Celui-ci connaît effectivement une augmentation globale, en dépit de quelques baisses enregistrées au niveau de la production. Si on veut balayer, le voisin dit : « Pas là, ça va passer devant ma porte ». Le cacao, qui en est la force (le « miracle économique » des années 1970 a pris appui sur le binôme café-cacao), constitue également son point faible dans la mesure où aucun autre produit ni aucun autre secteur n'influence autant l'économie de la Côte d'Ivoire. L’économie de la Côte d'Ivoire dépend pour l'essentiel, de ses exportations agricoles qui assurent au pays un solde commercial positif, mais en recul depuis 2002. Toutefois, l’année 2006 a connu une amélioration des exportations. Cette ligne de chemin de fer, exploitée par Sitarail, joue un rôle important dans le transport des marchandises (bétail notamment) et des personnes entre la Côte d’Ivoire et les pays limitrophes : 1 million de tonnes de marchandises ont ainsi été convoyées en 2006. Elle est axée sur l’agriculture vivrière et utilise des techniques de cultures itinérantes sur brûlis. Le changement climatique, la perte de biodiversité et l’épuisement de multiples ressources naturelles (comme l’eau ou la forêt) sont les trois grands défis environnementaux que l’on rencontre aujourd’hui non seulement au niveau mondial mais aussi dans notre pays la Côte d’ivoire. Alors que le potentiel hydro-électrique total de la Côte d’Ivoire est évalué à 12 400 gWh, l’équipement actuellement disponible ne permet de disposer que de 2 550 gWh (20,56 %). 230-234. L' eau dans le developpement economique de la cote - Je cherche la dissertation sur l'eau dans le développement Economique de la cote d'ivoire surtout l' - Aide Afrique vous aide. 2 ... bénéficierait de la poursuite des investissements dans le … Pour ce faire, et rebondir efficacement après les événements politiques et militaires des années 2000, la Côte dIvoire sest dotée successivement de 2 Plans Nationaux de Développement (2012 2015 et 2016 2020). Le nombre de personnes vivant dans la pauvreté a augmenté entre 2011 et 2016[81]. La Côte d'Ivoire possède de plus quelques réserves de pétrole non négligeables pour son économie. J. Chateau, Recensement des activités commerciales, artisanales et des services de l'agglomération abidjanaise, Ministère du Plan, Abidjan, 1967, 811 p. « La balance commerciale de la Côte d'Ivoire», Bulletin mensuel de la Chambre de Commerce dela République de la Côte d'Ivoire, n°7/8 juillet-août 1969. Encore une fois, la reprise de la coopération financière avec la Côte d’Ivoire reste subordonnée à la normalisation de la situation politique et à l’accord de l’ensemble des bailleurs concernés[22]. Nous avons vainement tenté d’accéder à études auxquelles M. Sonogo fait allusion, si tant est qu’ell… En 2005, les importations ivoiriennes ont connu une légère hausse, passant de 25,8 % à 29,3 % du PIB. L’exploitation de ce gisement est confiée à la Société anonyme de recherches minières en Côte d’Ivoire (Saremci) qui, dès la première année obtient une production de 36 000 carats et voit sa production augmenter régulièrement pour atteindre son point culminant en 1972 avec 260 000 carats. D'une manière générale, l'économie précoloniale s'ajuste aux nouvelles exigences du XIXe siècle dont celles de la colonisation du pays qui porte déjà les germes de la désorganisation de l’agriculture traditionnelle et de l’émergence de nouveaux partenaires commerciaux. Occupant en 2007, 66 % de la population active et contribuant à hauteur de 70 % aux recettes d'exportation, l’agriculture affirme sa primauté dans l’activité économique de la Côte d'Ivoire[22],[52]. Confortée par cette réunification du pays d'une part, la réhabilitation des infrastructures publiques en cours ainsi que le retour progressif de la confiance du secteur privé d'autre part, l'économie ivoirienne enregistre depuis 2007, une légère reprise ; mais la situation reste encore globalement fragile[22]. Sa bonne performance est illustrée, en partie, par la forte hausse des valeurs enregistrée. L’encours de la dette extérieure de la Côte d’Ivoire a été évalué, fin 2003, à 12,2 milliards de dollars, dont 733 millions au titre des arriérés de paiement accumulés entre 2002 et 2003. Ainsi l'ensemble de la production nationale de diamant s'effectue sous le contrôle de la rébellion ivoirienne avec des résultats assez controversés. L’économie de la Côte d'Ivoire, avec un PIB par habitant qui s'élève à 2 286 USD en 2019 fait partie des économies en voie de développement. Les fonds de garantie, les sociétés de crédit, les Coopératives d'épargne et de crédit (Coopec) jouent également, avec les sociétés d'assurance, un rôle important dans l'économie et le système financier ivoiriens. Le cadre législatif et réglementaire des finances publiques s'est révélé particulièrement inadapté tant du fait de la multiplication des procédures dérogatoires, d'une faiblesse considérable dans la centralisation des données et d'instruments de gestion frappés par un véritable retard technologique ce qui nuit à la célérité et à la transparence des opérations. Le service postal qui existe en Côte d'Ivoire depuis le XIXe siècle, est en 2008, après plusieurs mutations, animé par une société d'État, la Poste de Côte d'Ivoire. Au total, en 2008, avec 50 000 barils par jour en moyenne, la Côte d’Ivoire ne peut être considérée comme un producteur stratégique de pétrole en Afrique comparativement à la Guinée Équatoriale (300 000 barils par jour), à l'Angola (1,5 million par jour) ou encore au Nigéria (2,3 millions de barils par jour)[40]. Les inégalités ne sont pas seulement économiques mais aussi géographiques. La production aquacole représente 866,05 tonnes pour la même période, dont 331,35 pour les produits d’origine lagunaire et 534,7 pour ceux d’origine continentale. La dette multilatérale représentait environ le tiers de cet encours, dont plus de 60 % dus à la Banque mondiale. Ce secteur créateur de richesse[N 9], utilise une importante main-d'œuvre et se révèle, en conséquence, distributeur de revenus. Cette dernière a considérablement détruit l’outil de production, plaçant bon nombre d'Ivoiriens en âge de travailler en chômage technique. À la veille de la conquête coloniale, deux systèmes politiques cohabitent sur le territoire de l'actuelle Côte d'Ivoire et influencent fortement l'économie : D'une manière générale, l'économie précoloniale se structure autour de divers espaces relativement homogènes. Par ailleurs, les salaires des fonctionnaires font l’objet d’un blocage et ceux du secteur parapublic, d’un réalignement à la baisse. Globalement, les résultats de ce troisième programme d’ajustement structurel sont jugés mitigés. LES ATOUTS NATURELS ET HUMAINS DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE DE LA CÔTE D'IVOIRE Par Jean Amos ACHI Le 12 février 2014 à 06:45 Géographie 3ème 11 commentaires Télécharger INTRODUCTION Située en Afrique occidentale, la Côte d’Ivoire à une superficie de 322 463 km. Elle est dotée d'équipements modernes servant à l'approvisionnement de l'ensemble des pays enclavés de la région. Après la fermeture de la mine de manganèse de Grand-Lahou, il est question de mettre en exploitation, avec l’aide d’une société américaine, le gisement de fer de … Il a trait aux marchés de travaux, aux marchés de fournitures ainsi qu’à ceux de prestation de services. Quatre autres gisements sont en exploitation artisanale par des organisations Coopératives à Issia, Angovia, Angbaoua, et Kokumbo. Sur le plan strictement interne, une augmentation de la fiscalité en général et plus particulièrement de la TVA en 1987, pousse de très nombreuses activités commerciales vers le secteur informel. Le secteur financier est durement touché avec la fermeture de toutes les agences des banques, au nombre de 19, installées dans la zone contrôlée par la rébellion. Ils côtoient d'autres établissements de même rang, édifiés par de grands groupes internationaux : Sofitel, Novotel et Ibis notamment. Cette forte croissance est liée notamment à la saturation du marché du travail salarié. Les plantations de cacao et café âgées tendent à ne plus être renouvelées à cause de la pression des maladies et de l'épuisement des sols, et sont graduellement remplacée par l'hévéa. Pour ce faire, nous allons accélérer la production et la distribution de l’eau potable. Il paie non seulement les dégâts directs et indirects de la guerre, mais aussi la politique de fermeture ou de relocalisation de certaines sociétés dans la sous-région. J'ai besoin d'une introduction, développement et conclusion de se sujet: L'eau dans le développement économique de la côte d'ivoire Le 19/03/2019 à 21h30 J'ai besoin de la dissectation sur l'eau dans l'economie ivoirienne Il favorise en outre, au sein des colonies, l'instauration et la multiplication de rapports de production de type esclavagiste. Pour le garant de la culture ivoirienne, trop de torts ont été faits injustement à la culture car celle-ci souffre de véritables études permettant de montrer toute son importance dans le développement socio-économique de la Côte d'Ivoire. Pourtant, c'est la téléphonie mobile qui se révèle la locomotive du secteur dont le marché est réparti entre quatre opérateurs privés : Orange (groupe France Télécom), MTN (compagnie sud-africaine), Moov et depuis juillet 2006, Koz. Le pays développe parallèlement d’autres filières de productions pour l’exportation telles celles de l’huile de palme (109 162 t), du coton (180 144), du caoutchouc (141 379 t), des bananes (307 227 t) et des ananas (226 022 t). Le commerce extérieur de la Côte d'Ivoire en 1964». En 2012, le taux de croissance est de 9,8 %[26]. En 2004, il a connu un recul de 0,5 à 1 pour cent, avec une chute de 5 pour cent de l’activité globale des sociétés de service. Ils ont en fait beaucoup diminué depuis que Sucden (Sucres et denrées) a été supplanté par l'américain Philbro dans le contrôle des matières premières de Côte d’Ivoire. Les importations d’automobiles ont connu, en valeur, une hausse de 65 % environ. Bien que l'économie du pays repose encore en grande partie sur les investissements français, ceux-ci sont cependant, d'un niveau relativement moyen : 3,5 milliards d'euros. B. Schnapper, « La fin du régime de l'exclusif : le commerce étranger dans les possessions françaises d'Afrique Tropical (1817-1870)». Le promoteur immobilier Sicogi, détenu à 80 % par l’État ivoirien, a comme ambition de mobiliser les investisseurs internationaux et la diaspora ivoirienne autour d'ambitieux projets qui comprennent non seulement des programmes de logements, mais des centre d'affaires et des centres commerciaux. L’objectif affiché étant d'attirer le plus d'investissements internationaux possibles, la Côte d'Ivoire procède non seulement à un renforcement du partenariat public-privé, mais encore instaure un code des investissements assez attractif en vue d'assurer la sécurité juridique ainsi que celle des biens et des personnes. La forte communauté d'européens qui y vit en permanence à cette époque et la hausse générale du niveau de vie permettent le développement d'infrastructures de grande qualité, ouvertes à une clientèle haut de gamme et à un tourisme d'affaire. La Côte d’Ivoire est membre de l'Union économique et monétaire ouest-africaine, dont la monnaie, le franc CFA, est arrimée par un régime de change fixe à l’euro (la parité de change est de 1 euro = 655,957 FCFA). Ceux du Sud et de l'Ouest du pays comportent de multiples villages-marchés et les biens y circulent à travers des réseaux de parenté, d'alliance ou de clientèle plus éloignée.